Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Absence

25 Février 2010 , Rédigé par jean-louis bec Publié dans #Groupe 17: Lente dérive

Lozère, 07/2003.

Lozère, 07/2003.

 

je remonte la pluie

un doigt sur mes lèvres

parle de traversée

 

je suis le moment

et la métamorphose

où le gris touche au blanc

par illumination

 

à corps perdu

je me bois comme il pleut

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

IsaBercée 16/03/2010 10:50


Toujours aussi touchant, en mot & photo , Merci


Sedna 01/03/2010 19:11


La pluie chahute dans le silence de ce regard.. encore de belles lignes associées à une image rare


Jean-Louis Bec 01/03/2010 20:48


ente la pluie et l'enfant à barbe, j'ai choisi la pluie. Une autre fois ce sera la barbe de résineux... un jour de soleil sans doute.


ariaga 01/03/2010 18:52


C'est en pensant à des gens comme toi, si précieux que je tente de sortir du silence. Je vais me faire du bien avec tes belles photos et tes mots. Amitié...


Jean-Louis Bec 01/03/2010 20:46


Très heureux de ton retour, amicalement puissance mille


Georges 27/02/2010 00:05


Du givre (il me semble) comme un rideau ou une moustiquaire déchirée. Le grain est superbe et le regard étrange.


Frédéric 26/02/2010 03:43


très surprenante cette photo dont la "pluie fait grain"
l'oeil "perdu" ressort bien
on n'a l'impression de "passer le miroir"

chaleureusement

frédéric