Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour chez soi

22 Novembre 2008 , Rédigé par jean-louis bec Publié dans #Groupe 7: Un autre littoral littéral...

Porto (Portugal), 04/2008.

Porto (Portugal), 04/2008.

 

il suit

gauchement son coeur

dans la mémoire verte de l'herbe

parfois

le tour de son île

ronge

sa liberté trop blanche

 

que

ne rien

qu'être

ne rien être

que devenir

ne rien devenir

qu'espérer

ne rien espérer

que

ne rien

ne plus

où aller

ne plus aller

où s'étendre

ne plus s'étendre

où se blottir

ne plus se blottir

il suit alors

le tunnel de son histoire

sans en tourner vraiment la clé

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

muse 25/11/2008 21:53

Toute clé ouvre un jour la bonne porte...

jean 24/11/2008 06:48

Relais des humeurs dépressives du temps, automne, crise, ce matin il pleut. Les verticalités ordinaires se ratatinent, s'affaissent au pied des hommes qui se demandent s'il ne vaut pas mieux rester couché. Les couleurs lavées révèlent les dessous grisâtres des âmes fatiguées d'elles-mêmes.
Ca n'en finira donc jamais le tour de soi ?

too banal 22/11/2008 21:22

Tout sur pied: l'homme, l'arbre, les colonnes! Des entités bien verticales!
Bon week end!

ariaga 22/11/2008 17:41

Le tour de soi cela prend du temps...Bien belle photo pleine de symboles. Je t'embrasse.