Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

La constance de l'éphémère

11 Juin 2022 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #La constance de l'éphémère

collage entre deux cartes postales, décor et personnage, 1900

collage entre deux cartes postales, décor et personnage, 1900

Lire la suite

La constance de l'éphémère

11 Juin 2022 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #La constance de l'éphémère

carte postale, 1900 (même lieu que le collage suivant)

carte postale, 1900 (même lieu que le collage suivant)

collage : décor, 2021 ; personnages, 1900

collage : décor, 2021 ; personnages, 1900

Lire la suite

La constance de l'éphémère

11 Juin 2022 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #La constance de l'éphémère

carte postale, Belle Epoque (le casino, même lieu que le collage suivant)

carte postale, Belle Epoque (le casino, même lieu que le collage suivant)

collage : décor, 2019 ; personnages, Belle Epoque

collage : décor, 2019 ; personnages, Belle Epoque

Lire la suite

La constance de l'éphémère

11 Juin 2022 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #La constance de l'éphémère

collage entre deux cartes postales, Belle Epoque

collage entre deux cartes postales, Belle Epoque

Le fouet au dos des falaises, les morsures dressées assoiffées de hauteur, les claquements meurtriers au sortir des gosiers, toutes les vagues déjà là, affamées par leur course trop longue et ce long tressaillement de la roche où s'accrochent les dents, ce basculement à venir dans le puits au noir toujours impatient.

Toi la mer aimante et mère porteuse du monde, toi la chaleur du berceau, l'étendue généreuse de toutes les envolées, ta colère est le poison qui force les fissures. Tu détruis comme tu inventes. Tes humeurs  secouées tanguent  et se libèrent du coeur. Tu es l'onde concentrée du temps, son marteau  cruel et rapide,  sa folie explosive qui déchire sans ronger.

Et les hommes, tu les a vus les hommes, nus, perdus, l'esprit noyé et lourd, la détresse aux yeux, la détresse plantée dans leur ciel et tout l'écroulement des sommets qui les habitent ou les hantent.

Regarde les penchés sur l'abîme de leur ambition craquelée quand se disloquent leurs désirs d'une plage de douceur, quand bascule dans le sombre leur brillant esprit architecte ; l'anéantissement écume sur eux toute une bile sombre.

Et toi la mer tu cries et tu désignes, leur craches à la face ce tremblement oublié qu'ils ont pourtant au coeur. Tu dis et tu insistes pour que chaque montagne d'eau le fasse grandir et les transperce. Et quand apeurés ils se noient, submergés par cet éphémère rejeté qui pétrit pourtant leur vie, tu fais naître dans chaque cellule de leur esprit ce germe qui ronge et rabote le souffle, qui parle bas en ricanant et file au yeux pour imprimer ses images, les images noires et collantes de l'angoisse et de la fascination morbide pour leur propre mort.

Lire la suite

La constance de l'éphémère

11 Juin 2022 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #La constance de l'éphémère

carte postale, entre-deux-guerres (le casino Art déco, même lieu que le collage suivant)

carte postale, entre-deux-guerres (le casino Art déco, même lieu que le collage suivant)

collage : décor, 2021 ; personnages, entre-deux-guerres

collage : décor, 2021 ; personnages, entre-deux-guerres

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>