Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles récents

Droit de cité (2)

12 Janvier 2020 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #Droit de cité (2)

Grabels, 03/2016.

Grabels, 03/2016.

Trame

Un arbre s'étire avec hauteur. Un charme murmure, de bas en haut, le bas, le haut. Un charme à son filet qui quadrille nos regards de sa résille. Le haut, le bas. Et là, tout au bord de la ville, de la route, le suivi de sa dernière couture dresse d'un seul coup le plan de l'évasion des songes.

 

Lire la suite

Droit de cité (2)

12 Janvier 2020 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #Droit de cité (2)

Rosas, 08/2009.

Rosas, 08/2009.

Tentative

Boire des carrés bleus le doigt tendu sur ce qui ne peut être, un ciel imaginaire dans chaque horizon.

 

Lire la suite

Droit de cité (2)

12 Janvier 2020 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #Droit de cité (2)

Montpellier, 05/2016.

Montpellier, 05/2016.

Passé présent

Comme des trajectoires d'oiseaux étroitement encagés les phrases blessées rebondissent, se nouent, révulsées, tournent en lasso pour ne rien attraper. La révolte résonne à plein mots dans cette boîte sans magicien où rien ne se transforme. Le futur seul a disparu.

 

Lire la suite

Droit de cité (2)

12 Janvier 2020 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #Droit de cité (2)

Albi, 06/2016.

Albi, 06/2016.

La roue tourne

Le temps se glisse vers les fleurs. L'innocence en apesanteur flamboie dans ses parfums. L'arbre, la jeunesse des êtres en devenir, croient savoir ce qu'ils attendent.

Ils n'imaginent pas ce qui peut les attendre. Des vibrations, des vrombissements de voix basses?  Leur écoute, leur jeune mémoire printanière sont trop tendues  par les vociférations butineuses et les bourdonnements sucrés pour percevoir la menace écrasante de la vie.

 

Lire la suite

Droit de cité (2)

12 Janvier 2020 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #Droit de cité (2)

Vienne, 07/2014.

Vienne, 07/2014.

Attitude altitude

Certaines villes naissent sous un couvercle, vivent sans faire grandir les hommes. Leur folie alors, leurs désirs et envies, leurs pensées, bourdonnent, pressés au plafond, l'air seulement créé  par quelques feuilles écrites. Mots vérin tissés, tendus, obstinés comme des troncs, bouillante sève nue à verdeur de langage. La force et la pression, la grandeur aiguisée  frappent avec jeunesse la lourde finitude.

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>