Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles récents

Morphisme (22)

1 Décembre 2009 , Rédigé par jean-louis bec Publié dans #Morphisme

Morphisme (22)

 

dénivelé de grandes zones d’ombre

une vibration rampe

tend le miroir

signale

la tête souterraine

le glacé d’un trait saillant

flèche de nuit

dans le courant des veines

 

de longs murs m’encerclent

de leurs yeux noirs

plus tard

dans le crissement des ombres

je nagerai

jusqu’à sortir de moi

 

Morphisme (22)

 

tranches de vie

le jour puise à la nuit ensevelie

le jour évanoui s’épuise en nuit

 

une fusion anti-personnelle

s’annonce parfois

lourdement fermée

​​​​​​​

Lire la suite

Par ailleurs

17 Novembre 2009 , Rédigé par jean-louis bec Publié dans #Lente dérive

Porto (Portugal), 04/2008.

Porto (Portugal), 04/2008.

 

ailleurs

renaît l'effacé

quand se défont

les fenêtres

à perte de vue

 

ailleurs

s'espèrent

les visages d'eau entrevus

les murmures

des mèches ruisselantes

 

 

Lire la suite

Morphisme (23)

2 Novembre 2009 , Rédigé par jean-louis bec Publié dans #Morphisme

Morphisme (23)
Lire la suite

Morphisme (24)

28 Octobre 2009 , Rédigé par jean-louis bec Publié dans #Morphisme

Morphisme (24)

 

la lumière en bouche

se craquèle

des phrases sur le sol

se frôlent

et se dispersent

sève nocturne

d’autant de déchirures

 

le lendemain

d’une traîne

sans lune parfois

ne te reconnaît plus

 

Morphisme (24)

 

le soir

dépose mes visages

je la suis

autant que je suis elle

 

pion noir

des jeux de dames

la rue pousse vers moi

le sombre délié

des allures incertaines

 

je suis la brûlure

du sommeil

un corps fondu

pourfendu par l’espace

 

Lire la suite

Morphisme (25)

25 Octobre 2009 , Rédigé par jean-louis bec Publié dans #Morphisme

Morphisme (25)

 

ténèbres de la lumière

poing d’humeur noire

au silence serré

la blancheur dos au mur

forcée

au travail noir

 

respiration envoûtée

par ce rapide passage

cette mutation qui broie

pour en blanchir la nuit

je reste arqué

le destin immédiat venu là

aux lèvres du précipice

 

métamorphose ouverture

d’un monde

insecte sec et sombre

sur ses pattes de suie

je me dissipe dans la fumée

qui est celle d’un autre

 

Lire la suite
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 > >>