Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Venue d'un visage 11/07/2011

18 Décembre 2012 , Rédigé par Jean-Louis Bec (photographie et texte) Publié dans #Groupe 12: Venue d'un visage

Venue d'un visage 11/07/2011
Venue d'un visage 11/07/2011
Venue d'un visage 11/07/2011
Venue d'un visage 11/07/2011
Venue d'un visage 11/07/2011
Venue d'un visage 11/07/2011
Lire la suite

Droit de cité (10)

14 Décembre 2012 , Rédigé par Jean-Louis Bec Publié dans #Groupe 10: Droit de cité

Castries (Hérault), 01/2012.

Castries (Hérault), 01/2012.

 

Faire le mur

 

l'arbre

quand l’habitude se frotte à lui

sa mâture son port

demeurent sans voile et sans départ

 

 

parfois

dans la vision déroulée

sur le front image d'un mur

s’ouvre un ailleurs

qui le recouvre d’ailleurs

 

clins d'oeil entre eux

une traversée où chuchote un monde

des paysages accordés

construisent un sourire

qui glisse entre nos doigts

 nous saisit en entier

 

Lire la suite

Droit de cité (11)

2 Décembre 2012 , Rédigé par Jean-Louis Bec (photographie et texte) Publié dans #Groupe 10: Droit de cité

Antibes, 04/2006.

Antibes, 04/2006.

 

 Point d’orgue

 

quand chaque point comble un vide

et résonne en onde

quand l'harmonie jaillit

avec toutes ses clés

les arbres

la ville

nous

sommes tous des dérives limpides

des tracés lumineux

tendus comme des cordes croisées

recroisées

pour sonner en riant

 

Lire la suite

Droit de cité (12)

27 Novembre 2012 , Rédigé par Jean-Louis Bec (photographie et texte) Publié dans #Groupe 10: Droit de cité

Sarlat (Dordogne), 04/2003.

Sarlat (Dordogne), 04/2003.

Montpellier, 12/2014.

Montpellier, 12/2014.

Lire la suite

Droit de cité (13)

21 Novembre 2012 , Rédigé par Jean-Louis Bec (photographie et texte) Publié dans #Groupe 10: Droit de cité

Montpellier, 02/2007.

Montpellier, 02/2007.

 

ADN ad libitum

 

avec des si

je scinde les longs discours

 

si j’entrevois le mur

qui n’est plus

si j’entrevois les arbres

qui ne sont plus

je serre de près cette frontière

qui vit en bout de rue

ce front dur de chimère

aux bois vivant de génétique pure

 

mur-arbre dressé dans l’hybride

en un seul patrimoine

ferraille de ses branches

arborant un chantier

de ciment nervuré

 

si

avec des si

je scinde les longs discours

je prends des i

mages de ce monde

qui peu à peu emporte tout

 

Lire la suite